Chevreuils

Les populations de chevreuils ont notablement augmenté en France, surtout suite à l'application des plans de chasse imposant une régulation des prélèvements.

Si dans l'Est de la France on pratique la chasse du brocard à l'approche, partout en France on pratique la battue. La régulation est organisée surtout par le nombre de bagues délivrées après comptage, mais aussi par les consignes, souvent temporaires et adaptées aux constats réalisés localement, données aux équipes de battue (par exemple, ne pas tirer de chevrette ou  tir à balle obligatoire sur certaines chasses)

Lorsque le biotope est très boisé, le chevreuil est souvent solitaire. En plaine, on le rencontre souvent par très petits groupes, généralement formés par la mère et les petits. La cellule familiale sait faire preuve de solidarité en milieu peu hospitalier. C''est la raison pour laquelle ils se regroupent en hiver, spécialement par temps de neige.Les chevreuils ont une organisation sociale centrée sur le matriarcat. Pendant les premiers jours du faon cela se traduit par la proximité de la mère et les léchages fréquents. Pendant près de deux mois, le faon reste très près de sa mère et sous son vent. Il ne s'en éloigne jamais de plus de 150 m. Lorsque la portée est de deux faons, ils ne séloignent jamais beaucoup l'un de l'autre.

Le groupe matriarcal commence à éclater au mois de février, lorsque les faons atteignent leur dixième mois, et n'existe plus du tout ensuite dès les premières amours. La mère ne supporte d'ailleurs plus la présence de ses rejetons mâles de l'année précédente, qui doivent alors trouver un territoire propre qui demeure néanmoins souvent proche de celui de la mère.

Les brocards délimitent leur territoire par des frottis sur les troncs qui créent des repères visuels annonciateurs des limites, ou des grattis qui créent, eux, des repères olfactifs revendicatifs et marquant impérieusement ces limites. Les premiers frottis apparaissent début février, une à deux semaines avant que les brocards ne commencent à se dépouiller du velours de leurs bois. Ils se poursuivent en croissant jusqu'au rut. Les premiers grattis débutent avnt les premiers frottis et se poursuivent jusqu'en mai, puis se stabilisent jusqu'en juillet. Un brocard marque ainsi un territoire qui varie de 35 à 60 ha en fonction du biotope et de la ressource alimentaire. Les heurts entre brocards sont assez rares et la hiérarchie s'établit surtout par une gestuelle et des comportements d'attaque ; rarement par des combats. En cas de surpopulation, il n'est d'ailleurs pas rare de constater que le brocard dominant accepte de jeunes mâles auprès de lui, tout en maintenant sa prédominance. Ces derniers par contre chasseront les jeunes mâles de l'année, qui seront forcés de migrer.